Discours prononcé le 3 juin 2020 par l’Ayatollah Ali Khamenei, Guide Suprême de la Révolution Islamique, à l’occasion du 31e anniversaire de la mort de l’Imam Khomeini.

Source : khamenei.ir

Traduction : lecridespeuples.fr

Vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=3UyZVDnPZDk

Transcription :

[…] Heureusement, lorsque le pays a confiance en Dieu, le résultat est ce que vous voyez à l’heure actuelle. L’un de nos ennemis était l’Union soviétique, qui a connu le sort que tout le monde connaît [l’URSS avait aidé Saddam Hussein dans sa guerre contre l’Iran]. Un autre ennemi est les États-Unis, qui sont dans une situation si terrible aujourd’hui. Ce qui se produit aujourd’hui dans les villes et les États américains, c’est la révélation de certaines vérités qui restaient cachées auparavant. Ce ne sont pas de nouveaux développements. C’est la vérité qui se dévoile. C’est l’apparition de la vase qui était au fond de l’eau, et qui est remontée à la surface. Telle est la situation.

Quand un policier maintient son genou sur le cou d’un homme Noir et appuie fortement pendant plusieurs minutes, avec une indifférence totale, alors que l’homme ne cesse de l’implorer et de le supplier de s’arrêter, et que le policier maintient la pression jusqu’à sa mort pendant que les autres policiers regardent sans rien faire pour l’arrêter… Ce n’est pas là un incident nouveau. C’est la nature même des Etats-Unis ! C’est ce que les Américains ont fait au monde entier. Ils ont fait la même chose en Afghanistan, en Irak, en Syrie, au Vietnam et dans de nombreux autres pays du monde. C’est là le comportement (typique) des Etats-Unis. Telle est la nature du gouvernement américain, qui a montré son vrai visage. Lorsque les gens scandent « Laissez-nous respirer » ou « Nous ne pouvons pas respirer », ce qui est devenu le slogan des grandes manifestations qui se tiennent dans différentes villes, c’est en fait ce que toutes les nations —qui ont été victimes de la présence oppressive des Etats-Unis, de leur usurpation et de leurs actions— veulent dire du fond du cœur.

Quoi qu’il en soit, par la faveur et la grâce de Dieu, les Américains se sont déshonorés par leur propre comportement. D’une part, ils ont mal géré la pandémie de coronavirus, ce qui les a humiliés (aux yeux du monde entier). Cette honte continue de peser sur leurs têtes. Malgré le fait que la maladie se soit propagée dans leur pays beaucoup plus tard que dans d’autres pays et qu’ils pouvaient bénéficier de l’expérience des autres et se préparer, leur mauvaise gestion a causé un nombre de victimes et de cas infectés plusieurs fois plus importants que (tous) les autres pays [au 24 juin, les Etats-Unis ont officiellement 2 424 492 cas et 123 476 décès, ce qui les place en 1ère position mondiale]. Ils ont été incapables et restent incapables de gérer (la pandémie). Cela est dû à la corruption qui existe dans le système de gouvernement américain.

D’un autre côté, ils se comportent ainsi envers leur peuple. Malgré le fait qu’ils tuent des gens d’une manière visiblement épouvantable, ils sont si effrontés qu’ils se montrent en public sans un mot d’excuse. Tout cela alors qu’ils crient haut et fort leur soutien aux « droits de l’homme ». Apparemment, l’homme Noir qui a été tué de cette façon n’était pas un être humain et n’avait aucun droit ! C’est comme ça.

En tout cas, comme je l’ai dit précédemment, les Américains ont un sentiment de honte et d’humiliation à cause de leur administration. La nation américaine a vraiment de quoi avoir honte du gouvernement au pouvoir aux États-Unis aujourd’hui. Je crois que même les gens —que ce soit les Iraniens à l’intérieur de notre pays ou les Iraniens à l’extérieur du pays— dont le travail consiste à soutenir, défendre et glorifier les États-Unis, même eux ne peuvent pas garder la tête haute en raison de la situation actuelle aux États-Unis.

J’espère que Dieu fera développer les événements au profit de la nation iranienne, qu’Il augmentera quotidiennement la puissance de la République islamique et qu’Il associera l’âme immaculée de notre Imam magnanime et de nos chers martyrs —en particulier, nos martyrs récents dont le martyr (Qassem) Soleimani— avec ses saints, si Dieu le veut.

Que la paix soit sur vous, ainsi que la Miséricorde de Dieu et Ses Bénédictions.

Pour ne manquer aucune publication et soutenir ce travail censuré en permanence, partagez cet article et abonnez-vous à la Newsletter. Vous pouvez aussi nous suivre sur Facebook et Twitter.